Echangeurs air-eau – récupération d’énergie des surpresseurs d’air

35% récupération d’énergie des surpresseurs d’air

Depuis 1995, la centrale d’énergie de Ryaverket à Götebrog en Suède, a installé des échangeurs d’air-eau de la marque Läckeby, qui lui ont permis de sauver considérablement , en argent et en énergie.

Les échangeurs de chaleur permettent de récupérer 35 % de l’énergie nécessaire pour opérer les surpresseurs d’air, en récupérant efficacement la chaleur de l’air comprimé. Cette chaleur est transférée au circuit d’eau chaude, avant de retourner à la chaudière. L’entreprise a évalué les économies à un montant non négligeable de 640.000 Euro sur 10 ans.

Mais, ceci n’est pas tout. En réduisant la température de l’air, les échangeurs de chaleur contribuent à rallonger la durée de vie des membranes utilisées dans les bassins de l’épuration biologique. Le résultat de la réduction de la température de l’air à un maximum de 70°C, est que les membranes ne doivent plus se remplacer qu’après 12-14 années. Il est même reconnu que la durée de vie pourrait encore se rallonger de quelques années. La raison en est que au-delà de la limite des 70°C, pour chaque tranche de 10 °C, la durée de vie des membranes est réduite de moitié.

Le modèle utilisé pour cette installation est l’échangeur de chaleur Läckeby air-eau HAW 500-36, avec un débit d’air de 13.900 Nm3/h, une température de l’air en sortant du surpresseur de 80-120°C, un débit d’eau aux alentours de 4 l/s et une température d’eau d’environ 42°C. La hauteur d’eau dans les bassins est de 10m.